Ostéopathe François Leblanc | Semaine: « Les petits maux hivernaux », le torticolis
494
post-template-default,single,single-post,postid-494,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-16.6,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.1,vc_responsive

Semaine: « Les petits maux hivernaux », le torticolis

Ce matin, il fait à peine jour, l’air est froid, le vent souffle dans le cou. Réveil désagréable, on a froid partout alors pour se réchauffer un peu on remonte les épaules. La douleur ne se fait pas attendre, la nuque se raidit, le torticolis est là !

 

Qu’est ce que c’est?

Le torticolis est une douleur musculaire qui se manifeste lors des mouvements du cou. Pour être plus précis, il est dû à une contraction réflexe d’un muscle impliqué dans les mouvements de la tête (scom ou trapèze principalement).
Problème! La contraction est dite réflexe ! Du coup impossible de la contrôler et donc de se relâcher!

 

Pourquoi cela arrive ?

Il survient le plus souvent le matin au reveil à la suite d’une nuit agitée ou inconfortable.
Il peut egalement se manifester apres un mouvement brusque. Dans ce cas il s’agit d’une réaction de défense dans le but d’empêcher un mouvement pouvant porter atteinte au squelette. Donc même si ça fait mal, c’est une bonne chose!
Il touche aussi plus facilement les personnes ayant subit un accident de la route.
Mais rien de tel que le trio tensions cervicales, stress et fatigue!

 

Comment l’éviter?

Dans votre quotidien, il est nécessaire d’adopter une position assise confortable et ergonomique. Autrement dit on ne s’avachit pas.
Il faut couvrir la nuque et les épaules du froid et surtout du vent. Attention aux bureaux climatisés où l’on ressent le froid tomber sur la nuque, les voitures conduitent la fenêtre ouverte et les cheveux humides sur les épaules.
Pour le prévenir efficacement, rien de mieux qu’une activité physique régulière ainsi qu’un traitement ostéo préventif pour éviter l’accumulation des tensions cervicales aboutissant à un blocage général.
Bon, si malgré la bonne posture, la prévention, vous avez malencontreusement attrapé un torticolis… pas de panique on peut le soulager!
Avant tout du repos… La douleur n’est presente que lors des mouvements actifs du cou (mouvements de la tête, position debout ou assise). Ce n’est que lorsque vous ne ressentez plus la douleur que vous pouvez être sûr d’avoir relaché la nuque. En effet, comme ce sont les muscles posturaux qui sont touchés, même quand vous êtes assis, ils travaillent!
L’application de chaud est la seconde étape. Votre bouillote sera votre meilleure amie pendant les prochaines 48h. Les patchs sont une bonne alternative si l’on doit malgré tout se déplacer.
Des massages réguliers avec du baume du tigre peuvent également soulager la douleur. Cette association apporte du chaud par le baume et un début de relâchement par le massage. Pensez à bien masser l’avant et l’arrière du cou (les trapèzes en particulier).
Boire régulièrement de l’eau dans la journée permet d’hydrater le muscle et favorise son relâchement.
Enfin, les étirements doivent être pratiqués régulierement dans la journée. Pencher la tête d’un coté puis de l’autre en douceur sans forcer et sans à coup.
Une consultation chez l’ostéopathe permettra de favoriser le relâchement des muscles impliqués, de redonner mobilité à la nuque, de lever les tensions à l’origine du blocage et de prevenir les suivants, tout en accélérant le processus de guérison.
Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont clos.